Héloïse 3-18

Héloïse a soufflé 18 chandelles 🎂. Un petit film pour souligner le temps qui passe trop vite, une lettre d’amour d’un papa à sa fille.

Et un petit clin d’oeil à Nikita Mikhalkov, réalisateur du magnifique « Anna 6-18 » qui m’a en quelque sorte ouvert les yeux sur les petits détails de la vie qu’on ne doit pas laisser passer. La musique vient du film « Minari », autre petit bijou de Lee Isaac Chung, sur le même thème de la famille, plus forte que tout.

Vous aimez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.